VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

Une fois n’est pas coutume, après tout, on est un podcast suisse, voici un magnifique cocorico! Quel rapport entre le doux égosillement d’un coq excité et la science, vous demandez-vous? Une recherche bien sûr! Pour faire avancer la science, des chercheurs japonais – Tsuyoshi Shimmura and Takashi Yoshimura – se sont posé une question essentielle: les coqs commencent-ils à chanter parce que le soleil se lève? Tiens, j’aurais pu en faire un quizz… Alors… Info ou intox? Et fidèle au mythe qui veut que la réponse soit toujours “intox”, je me serais vaillamment conformé aux attentes et j’aurais répondu: “Intox” bien sûr! C’est ce que révèle leur papier publié le 18 mars dernier dans le journal Current Biology. Le coq se base en fait sur son rythme interne , ce qu’on appelle son horloge circadienne. Pour le savoir, les scientifiques ont contrôlé la lumière dans l’environnement des coqs. Pendant deux semaines, ils ont forcé l’éclairage à 12 heures pile de jour et 12 heures pile de nuit. Et les coqs n’ont pas attendu pour chanter… Il pleuvait des cocoricos 2h avant le début de ce jour artificiel. Puis pendant 2 semaines supplémentaires, sans aucune espèce de considération pour la qualité de vie de ces pauvres bêtes, les chercheurs ont baissé l’intensité de la lumière et l’ont laissée allumée en permanence. Et les coqs ont continué à chanter à la même heure. Enfin pas tout à fait… Les intervalles n’étaient pas de 24 heures pile, mais de 23.7 heures. Lumière ou pas. C’est bien le rythme circadien qui leur indique l’heure de l’aube. Enfin, dans d’autres expériences, ils ont allumé la lumière brusquement, et ce stimulus – comme le fait d’entendre chanter d’autre coqs – favorisait également les cocoricos. Particulièrement le matin. Bref, on ne la fait pas aux coqs. Eclairés de leur lumière interne, ils ne se laissent pas avoir. Têtus, autonomes, impossibles à berner… Quelle inspiration derrière ce symbole gaulois 😉 Sources:


VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)
Son de la semaine Podcast Science 126 – Le chant circadien du coq, 5.0 out of 5 based on 1 rating