VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.1/5 (14 votes cast)

Quizz diffusé dans le cadre de notre live public à l’ESPGG “les sciences de l’apéro

“Désolé, je n’ai pas le droit de trinquer je suis sous antibiotiques!”

Ce n’est certes jamais une bonne idée de boire de l’alcool pendant un traitement médicamenteux, et loin de nous la volonté de pousser les gens à boire à tout prix tout le temps. Mais c’est la vérité scientifique qui nous intéresse ici, pas vrai? Et on peut quand même s’interroger sur la légitimité de cette injonction à laquelle on est tellement habitués qu’on ne l’accepte généralement comme vraie.

C’est une tradition qui, en fait, a démarré dans les cliniques spécialisées dans les maladies vénériennes dans les années 50 et 60. Les médecins indiquaient systématiquement aux patients qu’il était formellement contre-indiqué de prendre de l’alcool durant un traitement aux antibiotiques. Mais en fait, il n’y avait aucune – et il n’y a toujours aucune – interaction chimique entre les pénicillines et l’alcool! Les raisons pour lesquelles les membres du corps médical donnaient cette instruction étaient d’ordre moral, pas pharmacologique. Ils avaient peur que l’alcool ne réduise les inhibitions et que les personnes atteintes d’infections sexuellement transmissibles se laissent aller à répandre leurs germes avant que ceux-ci n’aient été complètement traités.

Donc, à moins que vous ne soyez sous antibios pour cause de gonorrhée ou de syphilis, et pour autant qu’il n’y ait pas une vraie contre-indication, ce n’est pas une coupette ne va réduire à néant l’effet de votre antibiothérapie!

Source: Dis Information And Other Wikkid Myths (Dr Karl) http://amzn.to/PsO4oA

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 3.1/5 (14 votes cast)
Il ne faut pas mélanger alcool et antibiotiques, info ou intox?, 3.1 out of 5 based on 14 ratings
Tagged with:  
  • Pingback: Podcast science 106 – Tu t’es vu quand tu fais de la science?

  • Jean-Rémi

    Bonjour,

    Je suis tombé la dessus:

    http://www.allodocteurs.fr/actualite-sante-quelles-sont-les-interactions-entre-antibiotiques-et-l-alcool–692.asp?1=1

    Qui croire?….

    Désolé de faire remonter cette chronique un peu vieille,

    A bientôt,

    Jean-Rémi

  • Alan Vonlanthen

    Salut Jean-Rémi,

    Désolé de cette réponse tardive. Qui croire ? Ma réponse de (faux) Normand : les deux, mon capitaine!

    Sur le fond, tout le monde est d’accord, je pense, boire de l’alcool quand on cherche à lutter contre la maladie n’est pas très malin.

    Mon point était que l’interaction de l’alcool avec les pénicillines, dont l’efficacité serait annulée, comme l’imagine le grand public, est un mythe. Et je maintiens. Du moins jusqu’à ce que quelqu’un me montre un papier à comité de lecture qui montre le contraire.

    Cependant, on sait qu’il y a des interactions possibles entre l’alcool et certaines molécules récentes (tinidazole et metronidazole par exemple, cf http://www.abc.net.au/science/articles/2005/06/02/1380836.htm ) et que certains antibiotiques comme l’isoniazide et la flucloxacilline peuvent provoquer une inflammation du foie, auquel cas, en remettre une couche avec de l’alcool est définitivement la chose la plus stupide à faire (http://www.sciencealert.com.au/opinions/20111112-22935.html ).

    Je pense que dans la vidéo que tu as partagée, Michel Cymes applique le principe de précaution en évoquant d’emblée le pire scénario.

    Pour ma part, je ne suis pas trop partisan de cette approche que je trouve paternaliste et un peu insultante. Je pense que les gens sont suffisamment intelligents pour comprendre les choses si on prend la peine de les leur expliquer comme il faut.

    Après, chacun son style, bien sûr ;)

    Merci d’avoir partagé la réflexion en tout cas,

    À bientôt!

    Alan